/regional/sherbrooke/estrie

Lac-Mégantic

Québec entend demander des comptes au fédéral

Louis Gagné | Agence QMI

Pauline Marois a l'intention de demander des comptes au gouvernement fédéral sur la sécurité du transport ferroviaire à la suite de la tragédie de Lac-Mégantic.

«C'est une responsabilité du fédéral et tout ce que nous pouvons faire, actuellement, c'est de demander des comptes à Ottawa, a déclaré la première ministre, mardi, à son arrivée à l'Assemblée nationale. Évidemment, je crois qu'ils ont bien compris et c'est ce qu'ils sont à faire.»

Mme Marois a ajouté que les questions entourant la réglementation des matières dangereuses étaient préoccupantes. Elle toutefois refusé de commenté davantage la situation.

«C'est sûr qu'il y aura lieu d'indiquer quel est notre point de vue et comment nous nous situons par rapport à cette réalité», a dit la première ministre.

Pauline Marois a par ailleurs refusé de mentionner si les événements de Lac-Mégantic allaient accélérer les démarches visant à acheminer du pétrole albertain jusqu'au Québec, en inversant le flux du pipeline de la société Enbridge entre Sarnia et Montréal.

«Je comprends que vous posiez la question, mais je ne veux pas qu'on mêle les deux dossiers, a-t-elle dit. On va commencer par traiter celui qui est en cause maintenant, et on verra par la suite pour le reste.»

Lors du dernier Conseil de la fédération, la première ministre et son homologue albertaine, Alison Redford, s'étaient entendues sur la création d'un comité mixte chargé d'étudier la possibilité d'acheminer vers l'est du pétrole issu des sables bitumineux.

Le comité est composé de fonctionnaires des ministères des Finances, des Ressources naturelles et de l'Environnement des deux provinces.

Au cabinet du ministre des Finances, Nicolas Marceau, on a indiqué que les travaux du comité suivaient leur cours et qu'un rapport était attendu à l'automne. On a ajouté que le gouvernement n'avait pas l'intention d'agir de façon précipitée et qu'une décision serait prise à la lumière des conclusions du rapport.

Pauline Marois a par ailleurs mentionné qu'elle était satisfaite de la façon dont l'aide a été coordonnée jusqu'à maintenant et qu'elle se tenait au courant du déroulement des opérations plusieurs fois par jour.

Elle a en outre indiqué que le conseil des ministres allait faire le point «d'une façon plus complète» mercredi. Différentes propositions seront étudiées, notamment en ce qui concerne l'indemnisation des citoyens de Lac-Mégantic et de la municipalité.

Dans la même catégorie