/regional/montreal

La clôture était conforme aux normes

TVA Nouvelles

Les installations de la piscines'est noyé un homme de 23 ans la nuit dernière, dans le secteur Rivière-des-Prairies à Montréal, étaient conformes à la loi.

Le règlement provincial exige qu'une clôture d'au moins 1,2 mètre de hauteur entoure les piscines publiques. Celle de la piscine Alexis-Carrel, où a péri le jeune homme, mesure 1,8 mètre, indique Claudine Marchand, responsable des communications à l'arrondissement Rivière-des-Prairies--Pointe-aux-Trembles.

Des barbelés complétaient autrefois cette clôture. Ils ont été retirés parce qu'ils incommodaient les usagers de la piscine. Les remettre est-il au programme? «C'est sûr que dans un futur très proche, ce n'est pas quelque chose qui avait été envisagé, mentionne Mme Marchand. Mais il y a toujours place à l'amélioration. C'est possiblement quelque chose que l'on va devoir réviser.»

Un endroit prisé par les jeunes

Selon des témoins rencontrés par TVA Nouvelles, il semble que beaucoup de jeunes franchissaient la clôture pour une petite baignade nocturne.

«Quand on passe, on voit des jeunes qui ont tendance à traverser la clôture, mais on ne sait jamais s'ils ont consommé. La plupart du temps ce sont des gens qui sont dans le parc, qui passent beaucoup de temps dans le parc», raconte un jeune homme.

Il semble que ces visiteurs viendraient souvent en groupe, selon un autre témoin. Il affirme qu'ils sont parfois une dizaine voire même une vingtaine de personnes.

Les deux jeunes hommes déplorent le fait que l'on peut difficilement contrôler l'accès à la piscine lorsqu'elle est fermée.

Dans la même catégorie