/finance/homepage

Fuite d'ammoniac : l'usine Olymel fermée jusqu'à lundi

TVA Nouvelles

Agence QMI

 

L'abattoir de porcs d'Olymel à Vallée-Jonction, en Beauce, fermé à la suite d'une fuite d'ammoniac lundi soir, ne rouvrira pas ses portes avant lundi prochain.

Quelque 1000 employés se retrouvent donc en congé forcé pour une semaine. Ils pourraient cependant être dédommagés grâce à des clauses contenues dans leur convention collective.

La direction d'Olymel doit faire le point mercredi après-midi sur l'ensemble de la situation.

Fuite majeure

On sait déjà que la fuite s'avère beaucoup plus importante que prévu et que les pompiers de Vallée-Jonction, assistés de collègues spécialisés en matières dangereuses de Québec, continuent de ventiler l'usine pour y faire diminuer la concentration d'ammoniac, qui demeure élevée.

Mardi, on parlait de 500 ppm (parties par million), alors que la norme acceptable pour une journée de travail de huit heures est de 25 ppm. Le taux d'ammoniac descend lentement et les pompiers se demandent maintenant s'ils ne devront pas demeurer sur place jusqu'à vendredi pour terminer le travail.

Grand ménage

Par la suite, il faudra nettoyer l'abattoir de fond en comble. Mercredi matin, on estimait à 6000 le nombre de carcasses de porc qui s'y trouvaient, aux différents stades de production, lundi soir. Des carcasses et pièces de viande dont il faudra disposer avant de faire le ménage.

On se rappelle que 350 travailleurs du quart de soir ont dû être évacués, lundi, en fin de journée, alertés par des détecteurs qui avaient décelé la fuite d'ammoniac. Neuf d'entre eux ont été incommodés par les émanations et transportés à l'hôpital. Quatre résidences voisines ont aussi été évacuées.

La CSST et Urgence Environnement ont ouvert des enquêtes.

Il semble que l'usine de Vallée-Jonction ait été le théâtre d'une autre fuite d'ammoniac, d'ampleur beaucoup moindre cependant, au tournant des années 2000.