/regional/montreal/montreal

Quatre-vingts chats saisis dans un refuge

Fanny Arnaud

Le ministère de l'Agriculture, Pêcheries et Alimentation (MAPAQ) a saisi 80 chats en raison de leur état de santé, dans le refuge Opération Félix, à Laval, lundi.

Au cours des derniers mois, à la suite de plaintes anonymes, le MAPAQ avait fait plusieurs visites d'inspection au refuge. Lors de sa dernière visite, l'inspecteur avait déterminé que les animaux devaient être évacués.

Janine Larose est propriétaire du refuge. Pour elle, la situation a dégénéré.
«Je suis en état de choc», a-t-elle dit.

Une saisie contestée par la propriétaire

Mme Larose explique qu'elle n'a pas été prévenue de cette visite et que son refuge est complètement légal. Elle ajoute que les bénévoles qui travaillent au refuge sont bouleversés.

«Je ne sais toujours pas pourquoi ils sont venus», a-t-elle affirmé.

Selon Cédric Paré, coordonnateur aux opérations de saisie pour le MAPAQ, l'objectif était de sauver ces animaux et de leur donner les soins nécessaires à leur santé. Chaque chat a été vu par un vétérinaire sur place pour s'assurer qu'il soit en mesure de subir le transport.
Mme Larose explique que ces chats ont été trouvés dans la rue.

«Ce ne sont pas des chats de maison, ils ont tous le rhume, a-t-elle expliqué, précisant que la vétérinaire qui les a vus sur place a dit qu'ils n'étaient pas si malades.

«Le but visé n'était pas le bien-être des animaux», a-t-elle ajouté.

Une affaire qui ne fait que commencer

Le MAPAQ a été assisté par Humane Society International et la SPCA de l'Estrie dans cette opération. Les animaux ont été mis dans des cages individuelles et dans un camion chauffé. Ils ont été transportés dans un refuge d'urgence.

Dans les 24 prochaines heures, des équipes de vétérinaires vont les ausculter pour déterminer les traitements nécessaires.

Selon M. Paré, des poursuites vont être déclenchées et un rapport d'infraction va être rédigé.

Mme Larose dit qu'elle va éclaircir la situation avec son avocat et aller en cour pour récupérer ses chats.