/regional/montreal/montreal

Installation de 13 mégapoutres

TVA Nouvelles

Le futur Centre de soccer de Montréal est actuellement en construction et une opération de grande précision est en cours alors que les températures demeurent glaciales. Treize poutres de 100 tonnes doivent être installées pour compléter la structure. Des poutres qui pèsent 25 tonnes de plus que celle installée sur le pont Champlain.

Elles seront le principal support du complexe qui accueillera le plus gros terrain de soccer de la ville. Le chantier se situe dans l'arrondissement Saint-Michel, au nord du Taz, un centre intérieur pour amateurs de planches à roulettes. Les poutres sont faites d'épinette noire, un bois québécois, transformé ici par l'entreprise Nordic, située à Chibougamau. Grâce à ces poutres et ses autres composantes, le complexe devrait répondre à la certification LEED-NC niveau or.

«C'est un bâtiment qui va contribuer de façon très positive à l'environnement pour la ville de Montréal. D'abord, la structure de bois, énergie renouvelable, produit renouvelable, produit au Québec, qui contribue beaucoup à la réduction de la consommation d'énergie», se réjouit Michel Nadeau, le directeur des stratégies et transactions immobilières de la Ville de Montréal.

Opération unique au Canada

Avant de devenir la fierté des Montréalais, il faut installer ces monstres de bois. Deux grues de 250 tonnes qui tiennent la poutre aux extrémités et qui sont coordonnées sont nécessaires. «C'est vraiment avec une planification et un synchronisme fascinants qu'on peut lever les poutres pour venir les déposer avec une précision inouïe dans les socles des colonnes d'acier», explique Frédéric Verreault, le porte-parole de Nordic structures bois.

Ce qu'il y a d'unique, c'est le processus d'installation. Les treize poutres, longues de 70 mètres seront déposées à l'horizontale, sans appui central. «On utilise ici des structures ou des technologies qui n'ont jamais été essayées avant, jamais au Québec, jamais au Canada», ajoute Michel Nadeau. Un concept donc unique, mais une opération doublement complexe, puisque les opérateurs accomplissent la tâche pour la première fois et qu'ils le font dans un froid extrême.

Le Centre de soccer de Montréal coûtera 44 millions $ et devrait être ouvert aux joueurs d'ici un an.


Selon un reportage d'Elsa Babaï