/news/homepage

Reportage français rempli de clichés

Nicolas Saillant

Pour voir le reportage de TF1 traitant de l'hiver québécois, cliquez ici.

Un reportage français traitant de l'hiver québécois a fait sourciller plusieurs internautes de même que le ministre du Tourisme, Pascal Bérubé, en raison des nombreux clichés utilisés par la télé nationale.

«Nous partons au pays des caribous, le Québec», affirme d'abord le présentateur de TF1, Jean-Pierre Pernaut, au journal télé de 13h, diffusé le 27 décembre dernier. Tourné alors que l'hiver frappait le Québec de façon exceptionnelle, le reportage s'ouvre sur une entreprise touristique de traîneaux à chiens, présentés comme le moyen de transport par excellence pour l'hiver québécois.

«Ils sont les maîtres des lieux, compagnons de voyage, mais aussi précieux guides (...) sans ses huskies, l'homme est ici perdu, isolé dans un silence presque étourdissant», lance le journaliste dans une envolée poétique.

Le guide interviewé par l'équipe française est quant à lui quelque peu cité hors contexte. «C'est ça, le Québec en hiver», raconte Hugo Tranchemontagne.

Le topo, qui présente également le temps extrême qui sévissait chez nous depuis plusieurs semaines comme la norme, affirme qu'il tombe quatre mètres de neige par année.

«Dans cette région recouverte de blanc huit mois de l'année, il faut apprendre à vivre avec le froid et la glace.» Avant d'ajouter: «À Québec, les habitants blaguent souvent que leur région ne compte que deux saisons: l'hiver et le mois de juillet.»

Réponse du gouvernement

Le ministre du Tourisme du Québec, Pascal Bérubé, s'est permis de commenter le reportage, largement diffusé dans les médias sociaux, par le biais de Twitter vendredi. «Avec beaucoup de clichés...», a-t-il répondu à ceux qui trouvaient le topo esthétique.

Même réaction de la part du directeur de l'Office du tourisme de Québec, André Roy, qui trouve «déplorable» plusieurs éléments mis de l'avant, notamment le fait qu'il y ait deux saisons. «Qu'on mette l'accent sur le froid, c'est sur quoi on doit se battre tout le temps», affirme celui qui dit avoir «sursauté» plusieurs fois en écoutant le reportage.

Il espère donc que les touristes français iront s'informer davantage avant de prendre une décision sur leur prochaine destination vacances. «On espère qu'ils vont faire la part des choses», dit M. Roy.

Malgré le côté très rustique du Québec dépeint par le journaliste de TF1, le reportage présente toutefois de belles images de la région dans le but d'inciter les Français à venir nous visiter.