/finance/realestate

Immobilier : la TD prévoit un léger recul des prix

TVA Nouvelles

Courtoisie

Les marchés immobiliers de Montréal et de Québec font partie des marchés surévalués au pays, mais les prix des propriétés ne devraient pas chuter de façon marquée pour autant cette année.

Les Services économiques de la TD estiment qu’en tentant compte de la «modeste augmentation attendue des taux d’intérêt», les prix des propriétés au pays seraient surévalués d’environ 10%.

La TD observe touteefois que le secteur de l’habitation varie beaucoup d’une région à l’autre, au pays.

Certains marchés, dont Montréal, Québec, Toronto et Vancouver, font l’objet d’une surévaluation plus importante que d’autres, peu importe le ratio retenu ou le taux d’intérêt présumé. De plus, les parcs d’habitation de Montréal et de Québec ont été submergés d’un excédent de copropriétés invendues.

En conséquence, le prix des logements a diminué dans la deuxième moitié de 2013, et cette situation se prolongera en 2014. Les baisses attendues sont toutefois minimes.

Ainsi, à  Montréal, le prix moyen des propriétés existantes s’est établi à 326 300$ en 2013. Ce prix devrait chuter à 323 700$ cette année (-0,8%) et remonter à 325 200$ l’an prochain (+0,5%).

À Québec, le prix moyen de 268,400$ en 2013 devrait demeurer à peu près stable cette année (268 300$). Un recul de 1000$ (0,4%) est toutefois prévu pour 2014.

Toronto s’apprête  à suivre le même chemin, «puisque le nombre de nouvelles copropriétés devant être terminées en 2014 et en 2015 est plus élevé que par le passé.»

Les Services économiques TD avancent que les ventes d’habitations stagneront au cours des prochaines années au fur et à mesure que les taux d’intérêt continueront leur ascension.