/regional/saguenay

David Fortin toujours porté disparu après 5 ans

Annabelle Caillou

Cinq ans après la disparition de son fils David Fortin, Caroline Lachance joint sa voix à celle d'Enfant-Retour Québec qui a lancé lundi un programme de prévention auprès des adolescents du secondaire.

Victime d'intimidation depuis la maternelle, David Fortin a disparu le 10 janvier 2009. Alors âgé de 14 ans, le jeune garçon a quitté son domicile à Alma, laissant sa famille sans nouvelles depuis ce jour.

À l'occasion du cinquième anniversaire de sa disparition, Enfant-Retour Québec fera circuler une nouvelle fois la photo du garçon qui serait âgé de 19 ans aujourd'hui.

Photo de David Fortin distribuée en 2011. Elle a été modifiée pour tenter de représenter ce à quoi il ressemblerait pour aider les gens à le retracer. (Agence QMI)

L'organisme a lancé pour l'occasion le programme RESTER qui signifie Respect, Espoir, Soutien et Toi Résultats et dont l'objectif est de dissuader les jeunes de fuguer.

«Il faut les sensibiliser aux risques de la fugue, mais aussi les encourager à faire des choix prudents en ligne et hors ligne», précise la directrice générale d'Enfant-Retour Québec, Pina Arcamone. Des ateliers interactifs d'une heure seront ainsi proposés aux adolescents pour les faire réfléchir sur les risques et les conséquences de la fugue.

«Ils pensent que c'est une sortie de secours à leur mal-être, mais ça les met juste dans une situation plus dangereuse», souligne-t-elle.

De plus en plus jeunes

«En 2012 au Québec, 5545 disparitions d'enfants ont été signalées; 85 % d'entre elles étaient des fugues», explique Mme Arcamone. Si les chiffres restent constants, l'organisme a toutefois remarqué, ces 18 derniers mois, que les enfants fuguaient de plus en plus jeune. «La situation est préoccupante, on parle de jeunes de 12 à 13 ans», s'inquiète-t-elle.

Ce constat est justement à l'origine du programme RESTER. «Il fallait agir pour encourager les adolescents à chercher de l'aide», ajoute-t-elle.

Garder espoir

Après un silence de cinq ans, les parents de David Fortin ne baissent pas les bras. «Les policiers travaillent toujours sur le dossier, les gens restent attentifs, David n'est pas tombé dans l'oubli», confie Caroline Lachance.

L'organisme Jeunesse au Soleil a profité de l'occasion pour renouveler son offre de récompense, pouvant aller jusqu'à 10 000 $, à toute personne pouvant fournir des informations sur David Fortin.