/news/homepage

Hydro-Québec réagit

TVA Nouvelles

Hydro-Québec n'a pas tardé à réagir à notre reportage d'hier sur un tassement des prix pour une deuxième année consécutive sur le marché américain des ventes à court d'électricité.

Dans son communiqué, la Société d'État écrit que «Michel Morin s'en prend à la rentabilité des exportations».

Or, dans son reportage, TVA Nouvelles n'a pas parlé de la rentabilité, mais plutôt des prix «déprimés» à l'exportation.

Pour les industriels, les chiffres dévoilés hier sont conformes à la réalité sur les marchés d'exportation à court terme aux États-Unis.

«Outre les chiffres de l'Office National de l'énergie que nous utilisons pour une deuxième année consécutive, on peut faire appel à d'autres chiffres qui confirment un tassement des prix de l'électricité sur le marché américain», explique le directeur général de l'Association québécoise des consommateurs industriels d'électricité (AQCIE), Luc Boulanger.

Par exemple, 2013, le «spot» de référence a été de 3,6 cents le kWh dans l'État de New York et de 5,5 cents le kWh en Nouvelle-Angleterre.

Les consommateurs industriels ont fait les mêmes calculs avec des prix de 3,6 cents le kWh comparativement aux 3,3 cents évoqués hier.

Dans ses rapports annuels, Hydro-Québec confond tous les chiffres, pour tous les marchés, pour un prix de 4,1 cents le kWh.

Un prix légèrement plus élevé que le 3,3 cents le kWh qu'Hydro-Québec est forcée de déclarer à l'Office national de l'énergie pour le marché américain.

- avec la collaboration de Michel Morin

Dans la même catégorie