/news/world

Deux nouveaux saints québécois

TVA Nouvelles

Le pape François a signé un décret jeudi autorisant la nomination de deux nouveaux saints québécois, rapporte Radio Vatican.

Il s'agit de Mgr François de Montmorency-Laval, le premier évêque de Québec, et de mère Marie de l'Incarnation, qui a fondé le couvent des Ursulines au début de Nouvelle-France, en 1639, dans la ville de Québec.

Cette canonisation arrive après l'ouverture d'une porte sainte, à la basilique-cathédrale de Québec et la consécration de l'archevêque Gérald Cyprien Lacroix au titre de cardinal. Que des bonnes nouvelles pour Mgr Lacroix.

«Tout cela est vraiment un encouragement pour nous de l'Église, pour la société québécoise. C'est un signe très tangible que notre pape, qui a tant à voir avec l'Église universelle, pense à nous donner ces modèles de sainteté pour nous encourager.»

La canonisation sera l'objet d'une grande célébration, le dimanche 18 mai, à Québec, alors que des jeunes catholiques de partout au Canada participeront à une messe d'action de grâce pour le 350e anniversaire de la paroisse Notre-Dame-de-Québec.

Le pape François a utilisé une procédure hors de l'ordinaire pour les déclarer saints. Il a outrepassé l'étape d'un miracle prouvé obtenu grâce à eux, habituellement nécessaire à la canonisation.

Il avait employé la même façon de faire l'année dernière dans le cas de Jean XXIII, qui sera canonisé le 27 avril prochain en même temps que Jean-Paul II.

Marie de l'Incarnation et François de Montmorency-Laval (Courtoisie)

Mgr François de Montmorency-Laval a été le tout premier évêque de Québec, de 1674 à 1685. L'Université Laval porte d'ailleurs son nom.

Quant à elle, mère Marie de l'Incarnation (née Marie Guyart) a fondé le couvent des Ursulines au début de Nouvelle-France, en 1639 dans la ville de Québec.

Mystique, mais néanmoins active, elle a consacré sa vie à l'éducation des jeunes filles.

«Il s'agit des deux premiers saints de la ville de Québec, dont les tombeaux se retrouvent au cœur même de la ville», a souligné Jasmin Lemieux-Lefebvre, directeur des communications de l'Église catholique de Québec.

Les tombeaux des deux nouveaux saints sont situés dans la cathédrale de Québec et à la chapelle des Ursulines, à quelques centaines de mètres l'un de l'autre. Ils seront ouverts dès maintenant au public, a précisé M. Lemieux-Lefebvre

Ceux-ci seront officiellement canonisés lors d'une cérémonie qui aura lieu au Vatican, probablement à l'automne prochain.

Les autres saints québécois sont : les martyrs canadiens, Marguerite Bourgeoys, Marguerite d'Youville, le frère André et Kateri Tekakwitha.

Le pape François a décrété également jeudi la canonisation du jésuite José de Anchieta, l'un des premiers missionnaires au Brésil, au 16e siècle, une nomination qui était très attendue dans le pays.