/news/homepage

«Mom» Boucher expulsé des Hells Angels

Félix Séguin

L'une des figures les plus marquantes du crime organisé québécois, Maurice « Mom » Boucher, vient de recevoir son «quatre pour cent» des Hells Angels.

En d'autres mots, Boucher a été officiellement expulsé des Hells.

Selon nos sources, Boucher l'a appris à la fin du mois de mars, depuis sa cellule au pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines, où il est détenu dans une aile à sécurité maximum.

La décision de l'évincer a été prise lors d'un «East Coast Meeting». Dans la structure hiérarchique des Hells Angels, le «East Coast» désigne une autorité qui peut résoudre des conflits entre différents chapitres et prendre des décisions dans l'intérêt suprême de l'organisation criminelle.

Les motifs évoqués pour le renvoi de Maurice Boucher seraient assez simples: ses recours juridiques sont épuisés et il croupira en prison jusqu'à la fin de sa sentence. En d'autres termes, il n'est plus utile à la bande qu'il a jointe officiellement en 1987 après avoir quitté le club des SS, un groupe de motards suprématistes blancs.

Au moins jusqu'en 2022

Aujourd'hui âgé de 60 ans, Boucher aura donc été membre du Hells Angels Motorcycle Club pendant près de 30 ans.

En 2002, au terme d'un deuxième procès ordonné par la Cour d'appel, l'ex-chef des Nomads a été condamné à une peine de 25 ans de prison pour les meurtres des deux gardiens de prison Diane Lavigne et Pierre Rondeau.

Il ne pourra faire sa première demande de libération qu'en 2022.

Salvatore Cazetta

Nos sources du monde interlope ne manquent pas de soulever une certaine ironie dans la retraite forcée de Maurice Boucher.

«Si Mom a été forcé de quitter le club, affirme l'une d'entre elles, c'est certain que Salvatore Cazetta a eu son mot à dire là-dedans.» Salvatore Cazetta a longtemps été l'ennemi juré de Maurice Boucher.

Cazetta et son frère ont fondé les Rock Machine en 1990, les principaux rivaux des Hells Angels. Depuis la fin de la guerre des motards, Salvatore Cazetta a changé de camp. Il est maintenant décrit comme le plus influent des Hells Angels québécois.

Le renvoi de Maurice Boucher ne changera rien sur les capacités opérationnelles des motards hors-la-loi, selon les observateurs. L'étoile de Boucher avait beaucoup pâli au cours des dernières années.

«Les gars (les Hells Angels plus jeunes) ne sont pas d'accord avec la manière dont Maurice a mené les affaires du club durant le temps de la guerre», raconte une source du monde criminel.

En octobre 2010, le motard tristement célèbre a été attaqué au pic artisanal dans la cour du pénitencier fédéral.

Dans la même catégorie