/regional/montreal

Le tunnel fermé en alternance pour deux ans?

Michel Morin

La réfection du Tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine dans deux ans pourrait entraîner la fermeture à tour de rôle, pendant vingt-quatre mois, d'un des deux tubes de circulation à trois voies, selon ce qu'a appris notre bureau d'enquête.

Ce scénario qui risque de provoquer des problèmes majeurs de circulation comme n'en n'a jamais connu la région métropolitaine de Montréal, est maintenant considéré comme «hautement probable» par des gens de l'industrie qui ont accepté de nous parler sous le couvert de l'anonymat.

(TVA Nouvelles)

Selon nos informations, le consortium BPR (contrôlée par l'américaine Tetratech), Hatch, Mott Macdonald (une entreprise ontarienne) et SNC-Lavalin vient d'obtenir le mandat de préparer l'avant-projet préliminaire et définitif et de proposer la solution « optimale » au gouvernement afin d'aller de l'avant avec le projet de réfection estimé à 400 millions.

Pour la première fois dans son appel d'offres, le ministère des transports du Québec précise que les travaux de réfection dans le tunnel doivent être limités à une période « optimale » d' « au maximum de deux années de calendrier.»

(Archives TVA Nouvelles)

Ce qui laisse peu de temps, pour réaliser des travaux en profondeur qui permettront de prolonger la vie du tunnel pendant au moins « 30 à 40 ans » et qui rend plausible une fermeture complète et en alternance des deux tubes de circulation.

Pour l'instant, la porte-parole du MTQ n'écarte aucune hypothèse, ni n'en confirme aucune. «Tous les scénarios sont à l'étude. On n'écarte aucune hypothèse. » Mais pourquoi deux ans maximum? « Il faut tenir compte que c'est un axe majeur. Donc on veut s'assurer de pénaliser le moins possible les automobilistes ».

La fermeture complète d'un des deux tubes simplifierait la tâche aux entrepreneurs, rendrait évidemment plus facile les travaux et favoriserait le respect des échéanciers

Mais pourquoi ne pas laisser ouvertes quatre voies de circulation, dont deux dans chaque tube? Là encore la porte-parole du MTQ Sarah Bensanoun se fait extrêmement prudente pour les autres options : « C'est une hypothèse, ça ne veut pas dire que c'est celle-là qui va être choisie. »

Le tunnel en fin d'après-midi jeudi (Capture d'écran TVA Nouvelles)

Par ailleurs le MTQ n'a pas encore arrêté les mesures d'atténuation associées à ces travaux, les plus importants à être réalisés sur cet ouvrage depuis sa construction en 1967.

Impacts majeurs

133 000 véhicules empruntent à tous les jours le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine. Déjà, quand elle survient, la fermeture d'une seule voie du tunnel a un impact important. Si tout un côté, trois voies, était entièrement fermé, le casse-tête serait évident.

Et les entreprises dont les camions utilisent cet accès seraient particulièrement pénalisées. Plus de 2500 camions franchissent le fleuve par le tunnel chaque jour à partir du port de Montréal.