/regional/montreal/montreal

Deux conseillères «chassées» par la mairesse

Yves Poirier

Des histoires d'éviction de locataires, c'est chose assez commune; mais l'éviction de conseillers municipaux, c'est plutôt inusité.

Ça s'est produit il y a quelques jours dans l'arrondissement d'Outremont,à Montréal, alors que la mairesse Marie Cinq-Mars a chassé de l'étage qu'elle partageait avec des élus à l'hôtel de ville les conseillères municipales, Jacqueline Gremaud et Lucie Cardyn.

Une décision de la mairesse Cinq-Mars attribuable au changement de cap des deux élues qui ont demissionné de la formation politique de Mme Cinq-Mars, il y a quelques jours, pour siéger désormais comme indépendante.

Or, l'espace qu'on leur a attribué temporairement, qui se trouve dans la salle de conférence au 1er étage de l'hôtel de ville d'Outremont, est inadéquat, et a davantage les allures d'un chantier de construction que d'un bureau, déplorent-elles.

Rencontrée par TVA Nouvelles mardi dans son nouveau bureau, la conseillère indépendante, Jacqueline Grumaud, a dû interrompre l'entrevue à quelques reprises en raison du bruit intense fait par les ouvriers présents. Elle déplore vivement la décision de la mairesse qui l'empêche de faire son travail d'élue et de nuire aux citoyens.

Pour sa part, la mairesse Marie Cinq-Mars estime que c'était la chose à faire puisque Mme Grumaud et Mme Cardyn ne sont plus de sa formation politique. Elle les considère dans l'opposition; donc sachant cela, la cohabitation est impossible selon la mairesse, qui précise avoir proposé d'autres bureaux convenables ailleurs aux élues independantes.

Cette affaire pourrait rebondir à la prochaine assemblée du conseil d'arrondissement d'Outremont.