/news/homepage

Journée nationale des enfants disparus

TVA Nouvelles

Vingt-deux enfants sont portés disparus tous les jours au Québec. De ce nombre, 64% sont retrouvés dans les 24 heures suivantes. N'en demeure pas moins qu'il s'agit de véritables moments d'horreur pour les proches qui vivent dans l'attente, sans savoir s'ils reverront leur proche un jour. En leur mémoire, un hommage leur sera rendu dès 13h au parc François-Perrault à Montréal.

En cette journée nationale «Faites du bruit pour les enfants disparus», Enfant-Retour Québec souhaite sensibiliser la population sur ce phénomène grandissant.

L'an dernier au Québec, 5384 disparitions ont été signalées aux autorités, se classant au 4e rang des provinces canadiennes. On en compte plus de 41 000 à travers le Canada.

La prévention, une étape cruciale

«Il faut parler de prévention et d'intervention lorsque le pire arrive», rappelle Pina Arcamone, directrice générale d'Enfant-Retour Québec. Tout se joue dans les premières heures de disparition. Ce pourquoi elle soutient qu'il ne faut «pas perdre leur trace, savoir où est le ravisseur et où a été vu l'enfant pour la dernière fois».

Selon la directrice générale, un prédateur ne prendra jamais de force un enfant. Il sait comment les approcher et les séduire. Enfant-Retour Québec invite donc les familles à ouvrir la discussion avec leurs enfants.

Des agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) seront également présents pour renseigner les familles, afin que le pire soit évité.

De nombreuses activités auront lieu au parc François-Perreault. Fanfare, ateliers de bricolage pour les plus petits, sans compter les témoignages touchants des familles endeuillées. La journée se terminera par une marche où les participants scanderont le nom de chaque enfant disparu.

Plusieurs cas demeurent non résolus au Québec, que ce soit la disparition de David Fortin, Marilyn Bergeron, Cédrika Provencher ou encore Julie Surprenant.