/news/homepage

«La farce a assez duré»

TVA Nouvelles

Le Parti québécois réclame la démission de la ministre Lise Thériault à la suite de la triple évasion au Centre de détention d'Orsainville.

Le député de Matane-Matapédia Pascal Bérubé a déclaré jeudi après-midi que la gestion de cette affaire a été bâclée.

«L'opposition officielle considère que le premier ministre doit demander la démission de la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault. Cinq raisons motivent notre demande. Temps de réaction de la ministre, légèreté avec laquelle elle a traité la question. Elle est intervenue dans les médias sans breffage et a transmis des informations erronées, notamment sur NAV Canada et l'ordonnance de non-publication. Elle a mis la faute sur tout le monde sauf elle. Elle a prétendu qu'on lui avait menti. Qui? Le DG de la SQ, sous-ministre, sous-ministres associés aux services correctionnels? De qui s'agit-il? Enfin, une évasion qui est devenue une crise interne. Pour nous, cela est une crise importante qui mine la confiance envers nos institutions, c'est pourquoi nous demandons au premier ministre d'agir, pour rétablir la confiance envers une institution fondamentale. On a laissé la chance au coureur, maintenant la farce a assez duré. Visiblement, cette crise a été gérée en amateur. La confusion du gouvernement depuis le début est consternante.»

Contrairement à ce que la ministre de la Sécurité publique affirmait lundi, ce n'est pas le juge Louis Dionne qui a diminué la cote de sécurité des évadés de la prison de Québec. Une information maintenant connue grâce à la levée partielle d'une ordonnance de non-publication dans le dossier.

Plus tôt en journée, la vice-première ministre a affirmé que des gens dans l'appareil gouvernemental lui mentent depuis l'évasion par hélicoptère de trois dangereux détenus.

Dans la même catégorie