/news/homepage

De l'électricité toujours plus chère

Michel Morin

Les clients d'Hydro-Québec ont encore perdu devant la Régie de l'énergie.

Dans une décision rendue mardi matin, les Québécois devront payer de trois à quatre fois plus cher que l'électricité des vieilles centrales pour de l'énergie des parcs éoliens, dont ils n'ont pas besoin.

«Ce sont de mauvaises nouvelles pour les consommateurs. Dans sa décision rendue hier matin, la Régie indique qu'elle n'a pas le pouvoir nécessaire pour refuser les décrets gouvernementaux qui imposent l'énergie éolienne à la clientèle d'Hydro-Québec», soutient Marc-Olivier Moisan-Plante de l'Union des consommateurs.

Les consommateurs industriels ont été les premiers à contester la décision de facturer un bloc de 450 MW d'énergie éolienne.

«Si on veut empêcher que la Régie approuve sans qu'il n'y ait de besoins ça va prendre une modification législative», a dit Luc Boulanger, directeur exécutif de l'Association québécoise des consommateurs industriels. M. Boulanger rejoint ainsi le point de vue exprimé par François Legault, chef de la Coaltion avenir Québec.

Dans la décision rendue, elle écrit: «La Régie n'a tout simplement pas de discrétion pour refuser de tenir compte d'un bloc déterminé par le gouvernement», selon le régisseur Marc Turgeon.

La décision ouvre une grande porte pour l'avenir selon l'Union des consommateurs.

«Le gouvernement pourrait imposer par décret aux consommateurs québécois le coût de l'énergie produite par les quatre centrales hydro-électriques actuellement en construction à la Romaine. Une électricité qui sera beaucoup plus chère que l'électricité patrimoniale à 3 cents le kWh qu'on refuse actuellement de rendre disponible aux consommateurs québécois», ajoute Moisan-Plante.

L'Union des consommateurs a fait ses calculs. Selon Hydro-Québec, l'énergie éolienne coûte en moyenne 10 cents le kWh. L'énergie patrimoniale générée par les vieilles centrales coûte moins de trois cents. Pour l'instant cette énergie patrimoniale est remplacée par l'énergie éolienne plus coûteuse sur la facture des consommateurs.

La différence de 7 cents le kWh a coûté 329 millions$ de plus aux consommateurs en 2013, 343 millions$ en 2014 et possiblement 462 millions$ de plus dès le 1er avril 2015.

En tout, c'est 1,1 milliard$ de plus pour trois ans et les parcs éoliens n'ont pas encore livré toute l'électricité commandée par les gouvernements Charest et Marois. Le gouvernement Couillard a promis d'aller dans la même direction.