/news/homepage

Le Canada relève son niveau d'alerte sur les risques d'attentat

TVA Nouvelles

Le niveau d'alerte sur les risques d'actions terroristes au Canada a été relevé d'un cran «de bas à moyen», a indiqué mardi le ministère fédéral de la Sécurité publique après qu'un soldat eut été tué par un homme «radicalisé» aux idées islamistes.

L'échelle des risques n'est pas connue publiquement car présentée comme «un outil interne qui permet aux organismes de sécurité d'informer les premiers intervenants du niveau de la menace au Canada», a indiqué Jean-Christophe de Le Rue, porte-parole du ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney.

«La décision de relever ce niveau est liée à une augmentation de l'ensemble» des conversations des organisations islamistes radicales comme le groupe État islamique (EI), les shebab somaliens ou le groupe Al-Qaïda, a-t-il ajouté.

En remontant d'un cran ce niveau d'alerte, le Canada estime qu'«un individu ou un groupe au Canada ou à l'étranger a l'intention et la capacité de commettre un acte terroriste», selon la même source.

Cette décision intervient après qu'un jeune Québécois de 25 ans a fauché mortellement lundi un militaire en tenue avant d'être abattu par la police, dans un geste qualifié d'acte terroriste par le gouvernement canadien.

Le porte-parole de M. Blaney a précisé que la remontée du niveau d'alerte «ne découle pas d'une menace précise».

Dans la même catégorie