/regional/gaspesie

L'avenir des CLD compromis

TVA Nouvelles

Alors que le gouvernement libéral étudie la possibilité d'abolir les Centres locaux de développement (CLD), celui de Rimouski-Neigette a lancé lundi son plan d'action pour les cinq prochaines années.

La formation de la main-d'œuvre et la relève entrepreneuriale se retrouvent au cœur des objectifs.

Avec un budget de fonctionnement de 1,2 million $, le CLD Rimouski-Neigette a investi l'an dernier plus de 500 000$ pour venir en aide à des projets d'entreprises ou sous forme de services-conseils. Cela a permis la création ou le maintien de 157 emplois.

La disparition des CLD n'est pas encore confirmée, mais les élus se demandent où s'en va le gouvernement, qui remet aussi en question les conférences régionales des élus.

Le député péquiste de Matane, Pascal Bérubé, a avancé que le gouvernement Couillard devrait confirmer mardi après-midi l'abolition des 120 CLD de la province.

Par cette autre mesure d'austérité, Québec compte dégager 40 millions $ qui pourraient être redistribués aux municipalités régionales de comté (MRC).

Dans l'Est-du-Québec, cette annonce devrait se traduire par la fermeture de 20 CLD.

Le député de Matane redoute pour sa part l'abolition des Conseils régionaux des élus (CRÉ) et des Carrefours jeunesse emploi (CJE).