/finance/homepage

La Caisse de dépôt achète des titres de pétrolières

TVA Nouvelles

Agence QMI

La Caisse de dépôt et placement a investi dans les entreprises pétrolières et leurs partenaires au troisième trimestre, tel que l'indique son rapport à la Securities and Exchange Commission des États-Unis.

Le «bas de laine des Québécois» a récemment fait le point sur ses investissements en Bourse et plusieurs titres ont pris une plus grande place dans son portefeuille.

La Caisse a haussé de 70% sa participation dans TransCanada, une société de Calgary qui se spécialise dans les pipelines. Au 30 septembre, elle détenait 1,29 million de ses actions, pour une valeur de 66,8 M$.

L'investisseur institutionnel a aussi misé sur deux producteurs de pétrole.

Il a gonflé sa position dans EnCana de 42% à 17,8 millions d'actions, un placement qui valait 380 M$ à la fin de la période. Du côté de Suncor, l'augmentation de 7% a porté sa part à 19,9 millions d'actions, pour un total de 721 M$.

La Caisse a aussi injecté beaucoup d'argent dans les économies émergentes. Elle a haussé de 51% sa participation dans l'indice iShares MSCI Emerging Markets, échangé en Bourse. Elle en détenait 18,6 millions d'unités, pour une valeur de 773 M$.

Les banques ont aussi attiré l'attention de la Caisse. Elle a bonifié sa position dans Banque Scotia de 24% à 5,39 millions d'actions. Le placement était évalué à 981 M$ à la fin de septembre.

Le plus gros changement a été un bond de 115% de la participation dans l'américaine Citigroup. La Caisse détenait 3,56 millions d'actions valant 185 M$. Elle a aussi investi dans Bank of America (hausse de 30%) et JPMorgan Chase (24%).

Dans le coin des technos, la Caisse s'est procuré du Yahoo. Elle détenait 2,4 millions d'actions, une progression de 23% pendant le trimestre. Son portefeuille contenait aussi 10% plus de Facebook qu'avant, avec 1,15 millions d'actions.

Le fabricant de cartes graphiques AMD a été l'un des chouchous du trimestre, avec une participation en hausse de 42% à 1,87 million d'actions.

La Caisse a cependant vendu certains titres. Dans le secteur aurifère, elle a largué 60% de ce qu'elle détenait dans Barrick Gold. Sa part, réduite à 2,2 millions d'actions, valait 32,4 M$.