/news/homepage

Rassemblements de solidarité au Québec

TVA Nouvelles

Pour répondre à l'onde de choc provoquée par la tuerie au siège du journal Charlie Hebdo, à Paris, au cours de laquelle 12 personnes sont mortes, de nombreux rassemblements se sont organisés spontanément en hommage aux victimes. En France, évidemment, mais aussi au Québec, où la communauté française est considérable.

Un «rassemblement de soutien aux victimes de Charlie Hebdo à Montréal» devait partir à 18h30 de l'avenue McGill College, au centre-ville de Montréal, où se trouve le Consulat général de France.

Le drapeau du Québec est en berne au parlement (Via Twitter)

Toujours à Montréal, le maire Denis Coderre a invité les Montréalais à se rendre devant l'hôtel de ville dès 17h pour une vigile à la mémoire des victimes. Plusieurs centaines de personnes s'y étaient donné rendez-vous en fin d'après-midi.

Par ailleurs, le drapeau de l'édifice a été mis en berne «pour exprimer notre indignation et offrir nos sympathies», a ajouté le maire lors d'un point de presse mercredi après-midi, qualifiant la tuerie d'«acte ignoble, barbare, où l'on s'est attaqué à ce que l'on a de plus précieux: notre liberté».

Sur la devanture de l'hôtel de ville, une énorme banderole sur laquelle on pouvait lire «Je suis Charlie» a été installée. Elle devrait y rester pour les trois prochains jours.

À Québec aussi, le soutien s'est organisé. Un rassemblement silencieux en solidarité avec la tragédie devait débuter sur le coup de 18h, au Consulat général de France, sur la rue Saint-Louis.

D'autres villes comme Toronto, New York, mais aussi Quito en Équateur, Rio de Janeiro au Brésil, ou Lima au Pérou, ont emboîté le pas au mouvement et devaient être le théâtre de manifestations de solidarité.

Dans la même catégorie