/regional/montreal

Une bibliothèque avec des ouvrages d'imams radicaux

TVA Nouvelles

L'université Concordia à Montréal met un local à la disposition de ses étudiants musulmans pour qu'ils y installent une bibliothèque. Toutefois, on y retrouve des ouvrages de prédicateurs extrémistes.

Dans des locaux modestes, mais tout de même dotés d'un logiciel à la fine pointe qui permet de consulter les livres disponibles en ligne, TVA Nouvelles a trouvé des dizaines d'ouvrages d'imams radicaux.

Comme Raheem Green, qui explique qu'il est normal pour un homme de battre sa femme tant que ça ne laisse pas de signes extérieurs et qu'il ne lui fracture pas d'os.


(Crédit photo: TVA Nouvelles)

Zakir Nait, lui, raconte dans une vidéo que la loi de l'Islam prévoit la peine de mort pour ceux qui renient leur foi.

On trouve aussi des livres et vidéos de l'imam Bilal Phillips, banni d'Angleterre et de nombreux pays. Il explique que la loi islamique prévoit la mort dans certains cas d'homosexualité.

Et beaucoup d'ouvrages de Youssef Qaradawi, l'un des imams radicaux les plus célèbres qui endosse les mutilations génitales des jeunes filles.


(Crédit photo: TVA Nouvelles)

Quand nous nous sommes présentés, un groupe d'étudiantes voilées se trouvait sur place. Il a été impossible d'avoir des explications sur les oeuvres offertes aux étudiants.

Aux locaux de la MSA, on a offert cette explication: «C'est ouvert à tout le monde pour recherche».

Les responsables de la sécurité ne font pas la différence entre les radicaux et ceux qui ne le sont pas. Concordia fournit gratuitement les locaux de la bibliothèque islamique.