/news/homepage

Un violent incendie tue 125 vaches laitières

TVA Nouvelles

Un violent incendie a complètement détruit une ferme laitière de Saint-Fabien, dans le Bas-Saint-Laurent, tôt mercredi matin.

Le feu s'est propagé très rapidement, plus de 25 pompiers venus de quatre casernes de la MRC Rimouski-Neigette ont combattu le brasier.

C'est le propriétaire de la ferme qui a appelé les pompiers vers 4 h 10 mercredi matin, alors qu'il se préparait à la traite des bêtes. Une fois sur place, les pompiers n'ont rien pu faire pour empêcher la propagation des flammes et n'ont pu sauver les 125 bêtes qui se trouvaient à l'intérieur de l'étable.

Ils ont concentré leurs efforts pour éviter que les flammes se propagent à deux silos avoisinants. Selon les pompiers, le feu serait d'origine électrique, mais seule une enquête pourra en déterminer les causes exactes.

Jasmin Dumas, directeur du service incendie Rimouski-Neigette a expliqué que «le protocole, dès l'appel initial, prévoit le déploiement de trois casernes, celles de Saint-Fabien, Saint-Eugène et Saint-Valérien.

Dans les minutes qui ont suivi, la caserne de Bic a été demandée en renfort. Actuellement, on s'affaire au déblaiement, à déplacer les tôles, afin d'éteindre les derniers foyers d'incendie.»

Il s'agit d'un rêve parti en fumée pour le jeune agriculteur dans la trentaine qui avait acquis la ferme depuis moins de deux ans. Il a été transporté à l'hôpital de Rimouski pour y soigner un choc nerveux.

L'Union des producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent a promis de soutenir le producteur. «Quand j'ai appris ça ce matin, les bras me sont tombés à terre. Les producteurs, on se tient tous. Un protocole est mis en place quand des bêtes sont mortes et pour le soutenir, parce que n'est pas toujours facile», a déclaré son président, Gilbert Marquis.

Il s'agit de la troisième ferme à brûler depuis le début de l'hiver au Bas-Saint-Laurent. Selon les pompiers, les températures très froides fragilisent les installations électriques des fermes.