/regional/montreal

Malaise au sein des employés

Yves Poirier

Il y a un malaise au sein d'employés de la Ville de Montréal face à une fête juive qui se déroulera vendredi.

Des employés de la Ville ont en effet indiqué sous le couvert de l'anonymat à TVA Nouvelles ne pas apprécier que des règles soient contournées pour accommoder la communauté juive qui fêtera vendredi la Crémation du pain, une cérémonie annuelle au cours de laquelle on lance du pain dans un baril dans lequel on a allumé un feu.

Les autorités municipales et le service des incendies ont approuvé la tenue de cette fête sur cinq sites, soit au 3025, chemin Bates, au 789, boulevard Marcel Laurin, à l'intersection des rues avenues Van Horne et Hutchison, au 6101 chemin Kildare et au 6405, avenue Westbury.

(YouTube)

Or, cette fête enfreint un règlement municipal qui interdit des feux à ciel ouvert à Montréal. Le règlement en question stipule «qu'il est interdit d'installer ou d'exploiter un four d'incinération de déchets urbains dont l'alimentation en déchets est discontinuée ou dont l'incinération se fait en fournée».

L'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce admet que cette permission n'est nul autre qu'un accommodement raisonnable, mais précise ne pas avoir reçu de plaintes à ce jour sur la tenue de cette fête.

L'arrondissement ajoute que cet évènement permet aux membres de la communauté juive de faire le ménage des biens dont ils veulent se départir au printemps. Ces biens sont récupérés par des employés cols bleus sur les sites autorisés pour la fête.

Cependant, des employés joints par TVA Nouvelles ne sont pas à l'aise de superviser et de travailler vendredi en parallèle à cet évènement qui contrevient à un règlement de la Ville.​