/finance/forum

La surprise de l'emploi au Québec

Michel Girard

Agence QMI

Alors que le gouvernement Couillard a mis en place un train de mesures d’austérité risquant miner la croissance économique, voilà que le Québec pète le feu en matière de création d’emplois.

Au cours des trois premiers mois de l’année 2015, il s’est créé 38 100 emplois au Québec. C’est deux fois plus qu’en Ontario.

Comment explique-t-on cette explosive création d’emplois au Québec ?

À la lumière des statistiques rapportées par Statistique Canada et décortiquées par le Service des études économiques de Desjardins, c’est le secteur public qui est derrière cette étonnante croissance de l’emploi au Québec. Par secteur public, on entend les trois paliers de gouvernement, soit le provincial, le municipal et le fédéral.

Lors du premier trimestre, le secteur public au Québec a créé 31 500 emplois, soit 83 % de tous les emplois créés lors de cette période. Vu l’austérité en vigueur au sein du gouvernement du Québec, on présume que les nouveaux emplois dans le secteur public ont été créés dans les secteurs municipal et fédéral.  

SECTEUR PRIVÉ

Pendant que le secteur public québécois créait 31 500 emplois, le secteur privé, lui, affichait une perte de 9100 emplois depuis le début de l’année.

Du côté des travailleurs indépendants, le Québec a ajouté 15 700 emplois. Ce sont certes des emplois plus précaires. Mais en ces temps difficiles, tous les gains d’emplois ne peuvent qu’aider le Québec à se sortir de la morosité qui l’assaille depuis le très austère budget déposé en juin 2014 par le nouveau gouvernement Couillard.

Autre fait marquant : il s’est créé en mars dernier quelque 13 800 emplois à temps plein au Québec. C’est une sacrée bonne nouvelle. Depuis un an, le Québec faisait vraiment piètre figure à ce chapitre. On a enregistré en 12 mois la création d’à peine 1000 emplois à temps plein.

SUR UN AN

C’est le temps partiel qui a permis au gouvernement Couillard de sauver la face, grâce à la création de 30 300 emplois à temps partiel lors des 12 derniers mois.

Comme bilan de l’emploi depuis son élection au début d’avril 2014, le gouvernement Couillard présente une fiche de 31 300 emplois. À première vue, c’est assez imposant comme chiffre d’emplois créés. Mais en terme d’emplois de qualité, c’est vraiment décevant puisque seulement 3 % des emplois créés depuis un an sont des emplois à temps plein.

Pendant cette même période d’un an, quelque 110 500 emplois à temps plein étaient créés dans l’ensemble du Canada, dont 21 000 en Ontario.