/regional/montreal

Montréal démolit l'œuvre de Daudelin

Améli Pineda

Le maire de Montréal, Denis Coderre, ne se laissera pas ralentir pour transformer le square Viger, malgré une vive opposition de la famille de l'artiste qui a conçu l'immense structure de béton qui s'y trouve.

La Ville entend lancer le projet de 28,6 millions $ cet automne. Elle prévoit détruire les 20 édicules de béton de l'Agora, qui est une œuvre d'art de l'artiste Charles Daudelin.

Seule la fontaine Mastodo, qui a aussi été construite par l'artiste, et qui se trouve actuellement au cœur du square, pourrait être réintégrée au projet.

Mais, cette préservation de l'œuvre dépendra de la famille de M. Daudelin, puisque la Ville n'a pas nié que son projet est loin de satisfaire les proches de l'artiste.

«À moment donné, il fallait prendre une décision. Il y a une réalité de sécurité publique au square Viger. Je veux bien qu'on se fasse un gros câlin collectif à la fin, mais au bout de ligne, il fallait un réaménagement», a tranché le maire Coderre.

Inaugurée en 1984, la fontaine n'a été fonctionnelle qu'un mois selon la Ville en raison des problèmes de conception qu'elle présente. La Ville propose de la restaurer et d'en faire l'élément central de son futur aménagement.

C'est la première fois selon un porte-parole de la Ville, qu'une œuvre d'art est détruite par la métropole.

Les travaux du square Viger sont prévus jusqu'en 2017. Le projet s'ajoutera à la liste des legs du 375e anniversaire de Montréal.

La Ville négligente

Le mécontentent est déjà palpable dans le milieu culturel de la métropole. Plusieurs déplorent le manque d'ouverture de la Ville dans ce dossier.

«Le gros problème, c'est la négligence crasse de la Ville de Montréal qui n'a jamais entretenu l'endroit ni essayé de l'animer. La Ville aurait dû travailler avec la famille, mais sa stratégie c'est de nous mettre devant le fait accompli», a dénoncé Christian Bédard, président du Regroupement des artistes en arts visuels du Québec.

Héritage Montréal est très déçu de l'attitude de Montréal. L'organisme qui lutte pour la sauvegarde du patrimoine n'est pas impressionné par les plans du futur jardin urbain qui remplacera l'Agora.

«Ce qu'on nous montre n'a rien d'inspirant,a fait valoir Dino Bumbaru, porte-parole d'Héritage Montréal. Lundi on a une rencontre avec la Ville, mais jusqu'à présent, ils n'avaient rencontré personne et franchement si on nous convoque que pour nous mettre devant le fait accompli, c'est très insultant.»

Itinérance

Considéré comme un «espace perdu», où des dizaines d'itinérants ont trouvé refuge depuis les 30 dernières années, le square Viger sera complètement transformé promet la Ville.

Montréal souhaite ainsi adapter l'endroit pour être plus convivial pour les travailleurs du coin qui se font plus nombreux avec l'arrivée du CHUM et la restauration de l'ancienne gare Viger.

La Ville ne veut pas qu'on parle de «chasser» les itinérants. Elle assure que les populations marginalisées seront suivies. Lorsque le square va rouvrir en 2017, on souhaite qu'il y ait une
mixité sociale, a fait savoir la Ville.

Pour le moment, ni la Ville, ni le Réseau d'aide aux personnes en situation d'itinérance de Montréal (RAPSIM), n'ont pu confirmer si on vise à tolérer les itinérants dans une autre zone du centre-ville.

Une étude commandée par la Ville en avril dernier déterminera les actions que pourra poser la Ville pour assurer la transition des itinérants lors du lancement du chantier.