/finance/finance

Mecfor décroche le plus gros contrat de son histoire

TVA Nouvelles

Une entreprise de Saguenay est désormais convaincue de sa compétitivité sur la scène internationale. Mecfor, qui fabrique des équipements pour les alumineries notamment, a décroché le plus important contrat de son histoire.

Le MTC45, qui sert à déplacer les anodes dans un cabaret entre les secteurs électrolyse et carbone. L'appareil innovateur et ergonomique est destiné aux alumineries d'Alcoa de Bécancour et de Deschambault et est conçu et produit entièrement à Chicoutimi.

(Capture d'écran TVA Nouvelles)

«Ce sera plus sécuritaire, et ce sera à meilleur coût», affirme François Racine, de la compagnie Alcoa.

Mecfor est particulièrement fière. L'appel d'offres était international, et il s'agit de son plus gros contrat, par le montant et par le nombre de véhicules à livrer, soit 18, d'ici mars 2016. Le processus a créé une trentaine d'emplois, et d'autres chez la sous-traitance. Mecfor s'est qualifié en parvenant à réduire ses coûts de production.

(Capture d'écran TVA Nouvelles)

L'entreprise de 80 employés estime que son prototype deviendra un incontournable dans les alumineries, qui utilisent de 10 à 20 appareils du genre.

Mecfor envisage l'avenir avec optimisme. L'acquisition récente des propriétés intellectuelles d'une entreprise française pourrait augmenter sa présence en Europe. Surtout, ce contrat avec Alcoa propulse son niveau de confiance.

«Quand une nouvelle aluminerie va ouvrir, on va savoir jusqu'où on pourra aller dans nos coûts», souligne la présidente de Mecfor, Eloïse Harvey.

L'entreprise se dirige vers une année record sur le plan de la rentabilité, en doublant son chiffre d'affaires pour atteindre 25 millions de dollars.

- D'après un reportage de Jean Houle