/news/culture

Coupes de 2,5 millions au Conseil des arts et des lettres

Louis Gagné

Le gouvernement Couillard va imposer des compressions de 2,5 millions $ au Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

L'organisme chargé de soutenir la création artistique et littéraire, l'expérimentation, la production et la diffusion a confirmé la nouvelle à l'Agence QMI en fin de journée, mardi.

Quelques heures auparavant, le Mouvement pour les arts et les lettres avait ébruité cette «coupe surprise» en publiant un communiqué faisant part de son «état de choc». Le porte-parole du Mouvement, l'écrivain Stanley Péan, a fait remarquer que les compressions au CALQ survenaient peu de temps après le dévoilement d'une étude de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain qui mettait en lumière la dégradation du «cœur créatif» au cours des cinq dernières années.

«À peine quelques jours après ce cri d'alarme de la Chambre sur la fragilité du cœur créatif, la ministre [de la Culture, Hélène David], répond par des coupes qui affectent tout l'écosystème des créateurs et en particulier le principal organisme les soutenant. C'est incompréhensible», a déploré Stanley Péan.

Le Conseil des arts et des lettres a toutefois voulu se faire rassurant en affirmant que la création, la production et la diffusion artistiques ne seraient pas affectées par les coupes, tout comme les bourses et subventions versées aux créateurs.