/regional/quebec/quebec

De nouvelles bornes à chargement rapide à Québec

TVA Nouvelles

Les propriétaires de véhicules électriques pourront profiter des deux premières bornes à chargement rapide à Québec.

Plus besoin de patienter 3 ou 4h pour recharger un véhicule. Les propriétaires peuvent maintenant le faire en 20 minutes, et ce, au coût de 3 à 4 $.

Les deux bornes ont pignon sur rue dans le stationnement de CAA Québec, situé sur la rue Bouvier, ainsi qu' au siège social de AddÉnergie, sur le boulevard du Versant-Nord.

Le circuit électrique compte maintenant 10 bornes de recharge rapide en service à travers le Québec. D'autres bornes s'ajouteront aussi dans les prochains mois, dont une à Lévis cet automne.

(Crédit photo: TVA Nouvelles)

Incompréhension

Bien que le temps de charge qui rebutait bien des gens soit maintenant simplifié par l'ajout de ces bornes, le prix d'achat qui se trouve en moyenne entre 32 et 35 000 $ ainsi que l'autonomie de 150 km fait encore peur aux consommateurs.

Bien qu'il y ait actuellement 6500 propriétaires de véhicules électriques au Québec sur une moyenne de 12 000 au Canada, il y a encore du travail à faire selon le président-directeur général de AddÉnergie Louis Tremblay.

«Le gros défi est là, il y a beaucoup d'incompréhension et les gens ne connaissent pas bien encore le véhicule électrique« a-t-il souligné.

Pourtant, le véhicule électrique s'avèrerait être choix plus économique. «Il faut penser qu'au Québec, l'électricité c'est la moins chère en Amérique du Nord. C'est notre électricité [...] si on utilise notre propre carburant, on s'enrichit et en général, on parle entre 8 et 10 fois moins cher de rouler électrique.», ajoute Louis Tremblay.

(Crédit photo: TVA Nouvelles)

Au coeur des discussions

Le gouvernement parle de plus en plus d'électrification des transports. D'ailleurs, la voie réservée sur l'autoroute Robert-Bourassa est aussi accessible aux véhicules électriques, un premier projet pilote du genre dans la province.

On parle aussi de la loi Zéro émission, proposée ce printemps par le ministre des Transports Robert Poëti.

Ce projet de loi obligerait les fabricants à proposer plus de modèles de véhicules électriques. On devra cependant patienter à cet automne pour savoir si le gouvernement ira de l'avant avec cette loi.