/regional/centreduquebec

Trois-Rivières claque la porte de l'UMQ

Louis Cloutier

La Ville de Trois-Rivières a quitté les rangs de l'Union des municipalités du Québec, mardi.

Elle a décidé de claquer la porte le 30 juin, jour où elle aurait dû effectuer le second versement de sa cotisation annuelle de 110 000 $. Or comme le paiement total était plutôt exigé le 15 mars dernier, l'UMQ a déjà rayé la ville de sa liste de membres.

Le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque estime que les municipalités n'ont pas été bien défendues par l'organisme lors de la conclusion à l'automne dernier du pacte fiscal transitoire qui a conduit a une coupure de 300 millions $ des transferts de Québec.

Le maire avait également exigé par voie de résolution interne que l'entente sur le prochain pacte fiscal soit conclue au plus tard le 30 juin, ce qui n'a pas été fait. Il faut dire que la présidente de l'UMQ, Sylvie Roy et le ministre des Affaires municipales Pierre Moreau, étaient encore en discussion à Québec mardi.

«À chaque fois comme membres, nous sommes mécontents. Beaucoup le sont. Alors il faut agir», s'est insurgé Yves Lévesque.

Trois-Rivières n'exclut toutefois pas de revenir à l'UMQ si les choses devaient changer. L'UMQ n'a pas voulu commenter le départ de la Ville de Trois-Rivières.