/regional/montreal/montreal

Sa vie sauvée grâce à une étude

TVA Nouvelles

Une recherche sur l'Alzheimer a permis à une femme d'être sauvée de justesse de la mort à l'Institut Douglas de Montréal.

Comme 260 personnes, Maureen O'Connor participe à une recherche sur la prévention de l'Alzheimer à l'Institut Douglas de Montréal.

Cette étude vise à détecter cette terrible maladie, de nombreuses années avant l'apparition des premiers symptômes. Pour l'instant, elle n'a pas de problème, mais plusieurs membres de sa famille ont été touchés par l'Alzheimer, dont sa mère, qui est décédée.


(Crédit photo: TVA Nouvelles)

Il y a deux ans, dans le cadre de cette recherche, elle a subi une imagerie par résonance magnétique à l'Institut Douglas. On lui a alors appris que quelque chose n'allait pas. Elle a aussitôt été référée à l'Institut neurologique.

«On a diagnostiqué un anévrisme de 2,6 centimètres. C'est une poche de sang, mais qui peut rupturer», explique Joanne Frenette, infirmière de recherche à l'Institut.

Elle a subi une délicate intervention pour éviter un éclatement de l'artère et un saignement au cerveau. Sa vie a été épargnée.

«Si l'anévrisme avait rupturé, elle avait à peu près 30 secondes à vivre. Douglas a sauvé la vie. C'est sûr! Aucun doute! Aucun doute», insiste Earl Berry, l'époux de Maureen.