/finance/desideespourentreprendre

Jevo

Le jello automatique

Argent

Courtoisie

Pour préparer ce que l’on appelle traditionnellement des « jello shooters », il faut deux ingrédients et beaucoup du temps : mélanger de la vodka, de la tequila, du Triple sec ou autre alcool à du Jell-O (le célèbre dessert à la gélatine), puis laisser reposer au réfrigérateur pendant quelques heures pour que le produit gélifie. Savoureux, mais c’est le cocktail le moins spontané qui soit.

Deux entrepreneurs de Portland (Oregon), Jeff Jeton et Tyler Williams, se sont lancés en 2012 dans une entreprise audacieuse : créer la première machine à jello automatisée. Et ils y sont parvenus.

L’appareil, baptisé Jevo, a la taille d’une machine à café expresso, environ 55 cm sur 40 cm. L’utilisateur choisit l’une des 15 saveurs (également produites par Jevo, un produit semblable à du café encapsulé) et un alcool, appuie sur un bouton, et dix minutes plus tard, il obtient 20 « jello shooters » prêts à boire. Nul besoin de mélanger ou de manipuler quoi que ce soit.

Pour parvenir à leurs fins, les Jeff Jeton et Tyler Williams ont dépensé trois millions $ US (sur 4,3 millions $ obtenus en capital de risque) et ont bossé trois années.

Les premiers appareils Jevo seront disponibles aux États-Unis au premier trimestre de 2016. La clientèle, on s’en doute, sera constituée de bars et de restaurants. Les promoteurs veulent également élargir la gamme de saveurs l’an prochain — ce qui élargira sûrement leur marché.

Seule ombre au tableau : la compagnie Kraft Heinz, qui commercialise le Jell-O, affirme que Jevo viole leur marque de commerce, car la lettre « v » de Jevo serait formée des deux lettres « l » de Jell-O rassemblées pour former un angle...