/regional/centreduquebec

Plus importante subvention accordée à l'UdeS

Jean-François Desbiens

L'Université de Sherbrooke a reçu la plus importante subvention de recherche de son histoire, qui portera sur le développement de technologies quantiques.

Le Fonds d'excellence en recherche Apogée Canada lui consentira 33,5 millions $ sur un horizon de sept ans.

C'est tout le secteur de la science et de la recherche quantique qui va profiter de cet investissement majeur.

(Capture d'écran, TVA Nouvelles)

Cette annonce représente un potentiel énorme de découvertes et d'innovation, a expliqué Alexandre Blais, professeur au département de physique de l'Université de Sherbrooke.

«Tout ce qui découlera de cette manne d'argent, va venir favoriser la collaboration avec les industries de haute technologie et stimulera la création d'entreprises innovantes.»

Pour le professeur-chercheur André-Marie Tremblay, les applications de la science et des technologies quantiques touchent tous les aspects de la vie quotidienne des gens: «C'est plus qu'un simple programme de recherche, on va créer une communion entre physiciens et ingénieurs dans le but de développer des produits de haute technologie qui pourrait révolutionner le monde de demain. Cette subvention va nous permettre d'attirer des chercheurs de renommée internationale pour venir enseigner ici, d'offrir des bourses à nos étudiants chercheurs et d'aller plus loin.»

(Capture d'écran, TVA Nouvelles)

Jacques Beauvais, vice-recteur à la recherche, l'innovation et l'entreprenariat de l'Université de Sherbrooke, a expliqué ainsi l'importance de cette recherche: «Un ordinateur qui reposerait sur une seule table avec les capacités de calcul de tous les ordinateurs de la planète réunis. Un équipement d'imagerie par résonance magnétique capable d'isoler chacune des cellules du corps humain. Ces objectifs sont atteignables grâce à la quantique.»

C'est en étudiant les propriétés quantiques qu'on arrive souvent à développer des matériaux révolutionnaires, comme ce fut le cas avec la miniaturisation des composantes d'ordinateurs.