/news/homepage

Une arnaque qui fait de plus en plus de victimes au Québec

TVA Nouvelles

BUREAU D'ENQUÊTE - Des fraudeurs cherchent à voler des entreprises en communiquant avec des employés et en se faisant passer pour leur patron. L'«escrocerie au président» commence à faire plusieurs victimes québécoises après avoir fait des ravages en Europe.

Des compagnies comme Porsche, Michelin et KPMG y ont perdu des millions d'euros. Au Québec, des compagnies de Lévis et de Montréal et de la Rive-Sud ont été volées par ces fraudeurs ingénieux.

Quel est le stratagème? Les fraudeurs collectent des informations sur une grande entreprise. Ils contactent un employé responsable des finances et lui demandent d'effectuer des transferts de fonds en vue d'une importante acquisition. Assez pour faire beaucoup de dommages.

L'entreprise Transdev, de Saint-Jean-sur-Richelieu, a récemment été la cible d'une arnaque au président qui a échoué. Le courriel qu'elle a reçu semblait provenir de l'intérieur de l'entreprise.

Transdev n'a pas mordu à l'hameçon et a mandaté le détective privé afin d'identifier les fraudeurs.

Ils ont été retracés en Chine et en Israël. Il serait surprenant que ces fraudeurs soient épinglés par la police et fassent face à la justice, quoique la justice française a récemment condamné le père de cette arnaque à une peine de prison de sept ans.