/regional/montreal/montreal

La thérapie par avatar pour soigner la schizophrénie

TVA Nouvelles

Grâce à une thérapie innovatrice basée sur la création d'avatars en 3D par le laboratoire de réalité virtuelle de l'Institut Philippe-Pinel, des patients schizophrènes pourraient être délivrés de leurs hallucinations.

(Capture d'écran YouTube)

Un projet pilote permettra d'évaluer l'efficacité du traitement sur un groupe de 25 patients. Ces derniers devront créer un avatar dont la voix est la même que celle qu'ils entendent durant leurs hallucinations auditives. L'avatar devra incarner à leurs yeux les caractéristiques physiques qu'ils prêtent à leur voix persécutrice. Ils devront ensuite le confronter en immersion dans un monde de réalité virtuelle.

Richard Breton, premier patient à avoir expérimenté la thérapie par avatar, a témoigné: «Avant je priais pour tenir le diable éloigné. J'arrivais à le chasser, mais il revenait tout le temps. Lorsque je suis dans le laboratoire de réalité virtuelle et que le diable me parle, mon avatar, je n'arrive pas à le faire disparaître, même en priant. Il se tient devant moi, projeté en 3D».

Le patient a expliqué que cette situation lui fait vivre beaucoup d'anxiété. «Mais en même temps, cela me force à négocier. Je trouve enfin le courage de lui répondre. Mes hallucinations auditives ont disparu à 80 %, je peux enfin vivre en paix», a-t-il raconté.

«La réalité virtuelle est employée depuis quelques années dans le traitement de troubles mentaux, mais ce sera la première fois que la thérapie par avatar sera validée dans un environnement virtuel en 3D», a expliqué le Dr Alexandre Dumais, médecin psychiatre responsable du programme à l'Institut Philippe-Pinel.