/news/homepage

Un pasteur aurait enfermé et maltraité des jeunes

TVA Nouvelles

À Québec, un pasteur religieux aurait enfermé et maltraité des jeunes dans son sous-sol pendant de nombreuses années.

Une enquête criminelle est en cours depuis novembre 2014 à son sujet; il y aurait sept victimes.

Les parents, des adeptes de l'Église évangélique de Québec-Est, une organisation religieuse indépendante, avaient confié leurs enfants au pasteur.

On en apprend davantage sur les sévices dans un jugement de la Chambre de la Jeunesse, concernant un jeune qui a été maltraité pendant près de dix ans.

(Capture d'écran TVA Nouvelles)

«L'adolescent recevait des corrections physiques qui consistaient en des gifles ou des coups de poing au visage et des coups portés à l'abdomen», lit-on dans le jugement.

On y lit aussi que la victime avait été contrainte de faire régulièrement de l'exercice physique excessif, et de rester en position debout du lever au coucher.

(Capture d'écran TVA Nouvelles)

Gilles Lapierre, le directeur général de l'Association de l'Église baptiste évangélique du Québec, a raconté que sa communauté s'est dissociée du pasteur il y a quelques années en raison de ses positions trop radicales.

Gilles Lapierre, directeur général de l'Association de l'Église baptiste évangélique du Québec (Capture d'écran TVA Nouvelles)

«On avait entendu des rumeurs, disant qu'il était contrôlant; même sa vision de discipliner était plus rude qu'on pouvait accepter... c'est ce qui nous a amenés il y a une quinzaine d'années à nous dissocier de lui», a dit à TVA Nouvelles Gilles Lapierre.

Il a qualifié le comportement du pasteur de semblable à celui d'un gourou,avec un mode de fonctionnement proche de celui d'une secte.