/news/homepage

Les libéraux favoris dans les sondages

TVA Nouvelles

Le Parti libéral est désormais en tête dans les intentions de vote à cinq jours des élections fédérales, un inversement de tendance plus marqué pour la formation de Justin Trudeau qui pourrait former le prochain gouvernement.

En une semaine, les libéraux ont fait un bond de 5 points quand les conservateurs et le NPD perdaient chacun 2 points, selon l'institut de sondage Ipsos.

Il donnait mercredi le parti libéral en tête avec 37% des intentions de vote devant les conservateurs du premier ministre sortant Stephen Harper crédités de 31% des intentions de vote.

Longtemps en tête dans les sondages, le Nouveau Parti démocratique de Thomas Mulcair est maintenant distancé avec 24% des intentions de vote. Et sa base semblait même s'effriter au Québec, qui lui avait permis d'être le deuxième parti à la Chambre aux précédentes élections.

La différence semble se faire particulièrement dans l'Ontario, province qui enverra le plus de députés à la Chambre (121 sur 338). Selon le sondage, le Parti libéral emporterait près de la moitié des sièges de cette province la plus peuplée du Canada.

Ce sondage vient confirmer les tendances de deux autres instituts de sondage, Nanos et Ekos, qui plaçaient mardi les libéraux en tête avec respectivement 36,1% et 35,6% des intentions de vote.

Ces tendances, si elles devaient se concrétiser lundi dans les urnes, ne permettraient pas aux libéraux de former un gouvernement majoritaire.

Selon la moyenne des instituts de sondages, Justin Trudeau pourrait former un gouvernement minoritaire en comptant de 110 à 150 sièges à la Chambre des communes.

Le Parti conservateur est crédité de 100 à 141 sièges, selon les projections et le NPD de 63 à 101 députés.

Le Bloc québécois pourrait obtenir de 1 à 11 sièges et le Parti vert seulement un siège.

Le sondage Ipsos a été mené du 9 au 13 octobre auprès de 1349 personnes selon la méthode des quotas avec une marge d'erreur de 3%.