/news/homepage

Québec solidaire dénonce la réorientation du programme de préemployabilité

TVA Nouvelles

Québec solidaire (QS) a interpellé le gouvernement Couillard, jeudi, afin qu'il vienne en aide aux organismes touchés par les coupes de 2 millions $ et les modifications apportées au programme de préemployabilité PAAS-Action.

Selon la porte-parole de la formation de gauche, Françoise David, la réorientation du programme, qui était autrefois dédié à l'intégration sociale, condamne à l'isolement des personnes vulnérables parce qu'elles sont trop éloignées du marché de l'emploi.

«Pour les personnes vulnérables qui avaient accès au programme, PAAS-Action servait de levier pour briser l'isolement. Aujourd'hui, Emploi Québec leur dit qu'ils ne sont pas réintégrables et les expulsent du programme, a déploré la députée de Gouin. C'est de l'attrition pure et simple, qui a de graves conséquences humaines et sociales. Encore une fois, c'est les plus vulnérables qui paient pour le déficit zéro

Selon eux, les organismes RACOR en santé mentale, Main forte, le Déclick et Dîners Saint-Louis, qui ont joint leur voix à Françoise David pour dénoncer la réforme de PAAS-Action, 95 % des participants actuels au programme souffrent de lourdes contraintes à l'emploi (handicaps sévères, schizophrénie, déficience intellectuelle, etc.).

En travaillant 20 heures par semaine, le programme leur permettait «de sortir de l'isolement, de les valoriser et de les rendre fonctionnelles en société» tout en touchant une bonification mensuelle de 130 $ à leur chèque d'assistance sociale.

Avec les changements apportés au PAAS-Action, les participants expulsés ou devenus inadmissibles sont laissés à eux-mêmes, ce qui engendre des coûts collatéraux importants, notamment pour le système de santé, ont déploré Québec solidaire et les organismes touchés.