/news/society

Facebook

Avoir plus de 300 amis cause un stress important chez les adolescents

Agence QMI

Avoir beaucoup d’amis sur Facebook peut devenir un facteur de stress important chez les adolescents, ont constaté des chercheurs de l’Université de Montréal.

Chez les jeunes, le nombre d'amis peut être associé à un taux élevé de cortisol (l'hormone du stress), ce qui est susceptible d'entraîner un risque plus grand de souffrir de dépression à plus long terme.

«Nous avons pu montrer que, au-delà de 300 amis Facebook, les adolescents affichaient un taux plus haut de cortisol; alors on peut imaginer que ceux qui ont 1000 ou 2000 amis sur Facebook peuvent être soumis à un stress encore plus grand», a affirmé Sonia Lupien, auteure principale de cette étude.

Les chercheurs ont toutefois constaté que le stress des adolescents diminue s’ils adoptent un comportement de soutien à l'endroit de leurs amis Facebook en aimant ce qu'ils publient ou en leur envoyant des mots d'encouragement.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont recruté 88 participants âgés de 12 à 17 ans auxquels ils ont demandé leur fréquence d'utilisation de Facebook, le nombre d'amis dans ce réseau social virtuel, les comportements d'autopromotion qu'ils adoptent et, enfin, les comportements de soutien qu'ils manifestent vis-à-vis de leurs amis.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans le «Journal Forum», de l’Université de Montréal.

Dans la même catégorie