/news/techno

Attentats de Paris

La technologie au service des terroristes

TVA Nouvelles

Aussi barbares soient ses méthodes, le groupe armé État islamique est résolument moderne dans l'utilisation des technologies de communications pour mener et coordonner ses attaques.

«Ils ont vraiment créé une force paramilitaire, si on veut, en matière d’informatique, explique Claude Sarrazin, du groupe SIRCO. Ils ont une capacité informatique importante, des spécialistes en matière de web, utilisation des réseaux sociaux, et cetera.»

Les membres de l'État islamique sont encouragés à utiliser des applications populaires pour téléphones intelligents comme WhatsApp, Threema et Telegram. Elles permettent d'envoyer des messages cryptés qui sont difficiles à intercepter. Ils ne s'ouvrent que lorsque le destinataire décide de le faire, ce qui empêche les policiers d'espionner les conversations.

«Le 3G, particulièrement, est très efficace pour crypter la voix et les messages, soutient Patrick Fernet, expert en sécurité informatique à l’École polytechnique de Montréal. Toutes les formes de communications qu'on utilise sur le 3G sont très bien cryptées. Déjà, ça offre une grande forme de sécurité pour les abonnés du 3G.»

L’application Telegram, par exemple, permet de programmer l'autodestruction des messages.

«Ce qui rend le travail difficile pour les policiers, c'est si on ajoute par-dessus ou à l'intérieur de notre téléphone d'autres applications qui sont en plus cryptées, là, ça rend le travail extrêmement difficile, ajoute M. Fernet. Parce que la compagnie de téléphone n'a pas accès aux clés de cryptage.»

Les islamistes utilisent aussi des consoles PlayStation 4 pour communiquer en réseau. Un de ces appareils a d’ailleurs été retrouvé chez un des auteurs des attentats de Paris.

Toutefois, le groupe État islamique a un ennemi de taille sur le terrain informatique: le collectif Anonymous, qui lui a déclaré la guerre. Depuis les attentats, l'organisation anonyme a détruit plus de 5500 comptes Twitter liés à Daesh. Aujourd'hui plus que jamais, la guerre se mène sur plusieurs fronts.

Dans la même catégorie