/news/society

Étude montréalaise

Les lecteurs d’ouvrages de croissance personnelle plus sensibles au stress

Agence QMI

detailblick - Fotolia

Les lecteurs d’ouvrages de croissance personnelle seraient plus sensibles au stress et présenteraient des symptômes de dépression plus nombreux, selon une étude de chercheurs montréalais.

Toutefois, les scientifiques ne peuvent pas en déduire que c’est le fait d’avoir ce type de lecture qui cause le stress, ou si ce sont les personnes elles-mêmes qui ont une forte réactivité au stress.

Pour parvenir à ces conclusions, l’équipe du Centre d’études sur le stress humain a recruté 30 participants dont la moitié était adepte de lectures de croissance personnelle. Elle a mesuré chez ces personnes plusieurs éléments (réactivité au stress, ouverture d’esprit, estime de soi, symptômes dépressifs, etc.)

Le groupe de consommateurs d’ouvrages de croissance personnelle était lui-même divisé en deux types de lecteurs: un groupe qui préférait les livres orientés sur le problème («Why Is It Always About You?» ou «The Courage to Forgive») et l’autre sur l’actualisation de soi («You’re Stronger Than You Think» ou «How to Stop Worrying and Start Living»).

Les chercheurs ont constaté que les lecteurs d’ouvrages orientés sur le problème présentent plus de symptômes dépressifs que les personnes qui n’en lisent pas. De plus, ceux qui lisent des livres axés sur l’actualisation de soi présentent une réactivité au stress plus élevée comparativement aux non-lecteurs.

Sonia Lupien, directrice du Centre d’études sur le stress humain, souligne par ailleurs que ces ouvrages ne semblent pas remplir leurs promesses. «Quand nous constatons que le meilleur prédicteur de l’achat d’un livre de croissance personnelle est le fait d’en avoir acheté un dans la dernière année, ça sème le doute sur leur efficacité. Si de tels ouvrages étaient véritablement efficaces, logiquement la lecture d’un seul serait suffisante pour régler nos problèmes», dit-elle.

Par conséquent, elle recommande plutôt de consulter des livres qui rapportent des faits démontrés scientifiquement et écrits par des chercheurs.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue scientifique «Neural Plasticity».