/finance/homepage

La Scotia voit l'action chuter jusqu'à 1$

Bombardier : Daoust se fait rassurant

Carl Renaud | Argent

Le ministre Jacques Daoust

Simon Clark/Agence QMI

L’action de Bombardier a chuté de 1,5% en Bourse ce vendredi, au lendemain d’un investissement de 1,5 G$ US provenant de la Caisse de dépôt et placement du Québec. L’institution a fait l’acquisition de 30% de la filiale de matériel roulant, qui sera désormais contrôlée par le holding BT Holdco.   

Le titre a clôturé la séance à 1,26$ après être demeuré stable la veille à 1,28$ en marge de l’annonce de la Caisse de dépôt. La Banque Scotia, qui voit l’action chuter jusqu’à 1$, a recommandé à ses clients de vendre le titre du fabricant de la C Series, vendredi matin.

Depuis que Québec est venu à la rescousse de Bombardier, à la fin octobre, en investissant 1G $ US pour contrôler 49,5% d’une société en commandite créée pour compléter le programme CSeries, le titre a glissé de 22% en Bourse.

Le ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, Jacques Daoust, qui a piloté le dossier pour le compte du gouvernement, se fait plutôt rassurant.  

«Après avoir sorti 30% de Bombardier Transport de la société mère -jeudi-, le titre se maintient. On verra dans les prochains jours. Je demeure prudent. Mais en bout de ligne, ça veut dire qu’il s’est créé de la valeur pour les actionnaires. Malgré le retrait du 30%, le marché considère qu’il y a de la valeur dans Bombardier», a analysé Jacques Daoust.

M. Daoust a tenu ces propos en marge d’une allocution sur l’innovation prononcée devant des invités de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, vendredi à Montréal.

15 M$ pour l’innovation

En marge de son allocution, Jacques Daoust a annoncé la mise en œuvre d’un investissement de 15 M$ sur trois ans pour stimuler l’innovation. La somme servira à mettre en place quatre mesures, annoncées dans le budget 2015-2016.

Il s’agit des mesures Passeport innovation, Premier brevet, Premier emploi en recherche et Stages d’innovation en entreprise.

«Le Québec s’est donné comme objectif de stimuler l’innovation, notamment auprès des PME. C’est la clef de la prospérité pour nos entreprises. Nous agissons donc comme partenaires de celles-ci», a déclaré le ministre. 

Dans la même catégorie