/finance/homepage

Selon un sondage

Les dettes minent le bonheur des Canadiens

Agence QMI

Stevens LeBlanc/Le Journal de Québec

Les problèmes d’argent sont une source de préoccupation importante, les finances personnelles torpillant même le bonheur de certains Canadiens, selon un sondage mené pour le compte de la Financière Sun Life.

L’enquête publiée jeudi révèle que 45 % des Canadiens sont inquiets face à leurs dettes. Pourtant, 85 % des Canadiens et 86 % des Québécois se disent heureux, mais près de la moitié reconnaissent que ce sentiment est plombé par les soucis financiers.

L’indice de mieux-être des Canadiens Sun Life 2015 identifie cinq facteurs pouvant rendre les gens malheureux : l’endettement (45 %), le contexte économique (35 %), le revenu disponible (34 %), l’état de leurs finances (33 %) et le revenu (31 %).

Le sondage tend également à démontrer que les personnes célibataires sont moins heureuses (76 %) que celles qui vivent en couple (90 %). Les femmes semblent aussi plus heureuses que les hommes et les personnes de plus de 65 ans plus satisfaites que les jeunes.

« Nous savons que les questions d'argent et des dettes sont préoccupantes, mais lorsqu'on regarde ce qui rend les gens heureux, nos données révèlent que cela se fonde sur les liens que nous entretenons avec la famille et les amis », a souligné Robert Dumas, président de la Financière Sun Life, Québec.

Et le bonheur, lui ?

À l’autre bout du spectre, le coup de sonde a relevé quelques sources de bonheur citées par les répondants, dont la présence des enfants, la place occupée par la famille ou encore la possibilité de se réserver des moments pour des activités personnelles.

Ce sondage a été réalisé par Ipsos Reid auprès de 2 404 Canadiens, âgés de 18 à 80 ans, entre le 15 et le 23 juin 2015.

Dans la même catégorie