/news/society

Rencontre avec la famille Janetson

Fraîchement arrivé au Québec, un Syrien se dit au paradis

TVA Nouvelles

Des milliers de réfugiés syriens sont attendus d’ici la fin février au Canada et déjà certains ont franchi les frontières du pays.

TVA Nouvelles est allé à la rencontre de Garbet Ourajakian, un Syrien qui habite le Québec depuis 28 ans. Il a décidé d’héberger son cousin Agop Chilingiryan, sa femme et leurs deux fils de 20 et 29 ans.

Les quatre nouveaux réfugiés ont fui la guerre. Spécialisé en mécanique, M. Chilingiryan raconte qu’il a tout perdu, dont son garage. Il avait peur pour ses enfants et c’est la raison pour laquelle, il s’est exilé au Liban pendant trois ans avant d’arriver au Canada.

Le mécanicien voulait se rendre au Québec depuis longtemps, mais en raison des formulaires, il a mis son projet sur la glace. Dès qu’il a mis les pieds à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, il s’est senti au paradis.

«J’ai été très bien accueilli et j’ai reçu de l’aide pour signer tous les documents», dit-il à la caméra de TVA Nouvelles.

La priorité, apprendre le français

La famille ne parle qu’arménien, mais elle entend suivre des cours pour apprendre le français. M. Chilingiryan souhaite trouver un emploi le plus rapidement possible dans son domaine.

La famille va habiter chez M. Ourajakian pour les prochaines semaines le temps de se trouver un logement. Elle a tout laissé derrière elle. Seulement des vêtements se trouvaient dans les huit valises.

Agop Chilingiryan fait un petit clin d’œil aux Québécois. Il mentionne que l’arrivée de milliers de Syriens va rendre les Canadiens de Montréal encore plus populaire.

 

Dans la même catégorie