/news/society

Réfugiés syriens

Beaucoup de détails à régler

TVA Nouvelles

Les premiers réfugiés syriens vont arriver au Québec demain, et ils auront besoin de se loger. Des appartements à louer à Montréal, heureusement, il y en a. Il y a même d'ailleurs plusieurs propriétaires qui ont manifesté leur intérêt de vouloir louer des logements à des réfugiés syriens. Plusieurs organismes se tiennent prêts. Par contre, il y a un hic.

Le Centre social d'aide aux immigrants se trouve dans l’arrondissement Sud-Ouest à Montréal. Comme bien d’autres centres, il a été mandaté par les autorités pour faire le lien, pouvoir organiser l'aider à apporter à ces réfugiés. Ce qu'on remarque aujourd'hui, c'est qu'il existe encore certaines lacunes, notamment sur le plan de la communication et de l'organisation logistique.

Par exemple, ces centres n'ont encore aucune idée de la composition des familles. Donc, difficile de déterminer quelle grandeur de logement elles auront besoin. Ce genre de détails sera connu presque à la dernière minute. Ce manque d’information rend la banque difficile à orchestrer et à organiser.

Autre point majeur : les enfants devront aller à l'école. Cependant, il n’y a encore aucun article scolaire qui a été acheté, et cela coûte cher. Il y a donc des campagnes de financement qui ont été mises de l'avant par certains centres d’aide.

Le ministre de l'Immigration lui-même l'admet: la tâche à accomplir est immense.

«Ce n'est pas facile, mais les gens travaillent très fort sur la terre. Et on travaille extrêmement... beaucoup d'heures par jour afin que ce soit possible», explique John McCallum.

Tous ces petits détails doivent être organisés très rapidement, car ce sont 10 000 réfugiés syriens qui vont arriver au pays d’ici la fin de l’année.