/news/society

Aéroport Montréal-Trudeau

Les 161 réfugiés syriens sont arrivés à Montréal

Agence QMI

Le vol amenant 161 réfugiés syriens au Québec s’est posé à 20h21 samedi soir à l’aéroport international Montréal-Trudeau.

Après des semaines d'attente, le Québec accueille donc ses premiers réfugiés ayant fui les troubles qui persistent dans leur pays d’origine depuis quelques années maintenant.

Ils sont arrivés à bord d’un avion militaire en provenance de Beyrouth, au Liban. Après l’atterrissage, les réfugiés devaient être conduits à bord de navettes vers un centre de bienvenue préparé spécialement pour l’occasion, afin d'obtenir un numéro d'assurance sociale et recevoir, entre autres, des vêtements chauds pour l'hiver.

Comme d’autres réfugiés arrivés à Toronto, jeudi, ceux de Montréal devaient, ce samedi soir, passer les douanes canadiennes puis se soumettre à un examen médical, notamment.

Ces nouveaux arrivants font l'objet d'un parrainage privé et seront pris en charge par les familles de différentes villes québécoises qui se sont engagées à s'occuper d'eux. Un seul des 161 réfugiés arrivés samedi soir ne restera pas au Québec. La personne sera conduite à l’Île-du-Prince-Édouard où elle est attendue.

«C’est la réalisation d’un projet et d’une volonté exprimée par le gouvernement du Québec», a indiqué samedi la ministre de l’Immigration, Kathleen Weil, soulignant la volonté du gouvernement d’accueillir 3650 réfugiés syriens cette année et l’année suivante.

«On est prêt», a-t-elle ajouté, mentionnant la compétence du Québec dans ce domaine.

Même son de cloche du côté du ministre de la Sécurité publique, Pierre Moreau, qui a rappelé l’expérience de l’après-séisme en Haïti en 2010. «Il y a une expertise qui s’est développée ici et qui est probablement la meilleure au Canada», a-t-il précisé.

Le premier ministre Philippe Couillard était présent à l’aéroport pour accueillir les réfugiés, tout comme certains de ses ministres, ainsi que des ministres fédéraux.

«On s’en doutait, on était fiers d’avance... de voir à quel point les gens sont coordonnés, de tous les paliers de gouvernement, la Croix-Rouge, les bénévoles, toute la générosité qu’on sent également dans la population. [...] Et on aura l’occasion de montrer encore une fois au monde de quoi on est capables, nous, les Québécois, particulièrement de la générosité et du cœur qui nous caractérisent», a affirmé M. Couillard alors qu'il visitait le centre de bienvenue de réfugiés en soirée.

Depuis l’arrivée des libéraux, 687 réfugiés se sont installés au Canada. De ce nombre, 97 ont été pris en charge par le gouvernement et 539 ont été parrainés par le secteur privé.

Cette deuxième vague de réfugiés au pays fait partie du plan d’accueil du gouvernement canadien qui prévoit faire entrer au pays 25 000 Syriens d’ici février 2016, dont 10 000 avant la fin de l’année.

Dans la même catégorie