/news/society

25 000 tuques pour les réfugiés

Le mouvement dépasse les attentes

TVA Nouvelles

Le mouvement 25 000 tuques, qui vise à tricoter des tuques pour les réfugiés syriens dont les premières ont été remises samedi dernier à Montréal-Trudeau, dépasse toutes les attentes de son instigatrice.

En cinq semaines, Danielle Létourneau a déjà reçu plus de 3000 tuques pour adultes et enfants.

«Ce qu’il y a de très beau quand on les trie et qu’on ajoute le message de la Croix-Rouge à l’intérieur on voit à la fois la personne qui l’a tricotée et la personne qui va la recevoir, comme si tout le monde a fait une tuque pour quelqu’un qu’ils s’imaginaient», lance Mme Létourneau.

Dans chaque tuque, un mot de bienvenue en français, en anglais et en arabe est inclus pour expliquer cette tradition québécoise d'offrir un bonnet aux nouveau-nés pour les protéger du froid. Même si le mouvement dépasse largement nos frontières.

«On a reçu une tuque de Hong Kong, une autre de Juan-les-Pins. Il y a une dame du Nevada qui m'a écrit il y a trois jours», précise Danielle Létourneau.

«Prise de parole citoyenne»

La Croix-Rouge assure la distribution des tuques aux nouveaux arrivants.

Rima Naim, bénévole de la Croix-Rouge, dit avoir été marquée par sa rencontre avec une réfugiée syrienne à son arrivée à l'aéroport.

«En lisant le petit mot, elle avait les larmes aux yeux. Et tout de suite, elle s'est retournée vers ses filles pour dire: ‘’il faut absolument prendre une tuque’’. Elle en a mis une sur sa tête. Elle nous a remerciés», raconté Mme Naim.

«C'est le poids du symbole. On ne s'attendait pas à faire une grande oeuvre de charité, là. On ne sauve pas le monde avec des tuques, là! Mais il y a quelque chose comme une grosse prise de parole citoyenne en arrière de ça», ajoute Danielle Létourneau.

Seules les tuques tricotées à la main sont acceptées. Le Musée McCord, au centre-ville de Montréal, est le principal point de chute.

Le Musée tiendra d’ailleurs sa prochaine journée tricot, le 15 janvier prochain.

Dans la même catégorie