/news/society

Enfants de la DPJ

Le rêve de Brian, 14 ans: une vie normale

TVA Nouvelles

Brian a beau avoir 14 ans, il collectionne toujours les oursons. Ces oursons, qui occupent une grande place dans sa chambre du centre jeunesse Mont Saint-Antoine de Montréal, ont une signification particulière pour lui.

«Mon genre de petite famille, qui est tout le temps là pour me soutenir puis comme... veiller sur moi», affirme-t-il.

Il ne s'est pas toujours senti en sécurité. Cela a commencé lorsqu'il était petit et que sa mère a été arrêtée et condamnée à une courte peine de prison pour fraude. Il a alors été pris en charge par sa grande sœur, qui n'était qu'une adolescente. À la deuxième incarcération de leur mère, la DPJ a été forcée d’intervenir.

La première séparation a été très difficile pour Brian. Placé devant l’inconnu, forcé de s’inquiéter pour son avenir. Maintenant, il affirme ne plus rien ressentir à cet effet. Sauf quand il va visiter sa mère en prison. Là, il est secoué. Et comme il n’a jamais connu son père, pas question d’avoir du soutien.

Son enfance a été profondément perturbée. Il a développé un trouble d'attachement du niveau ambivalent, ce qui veut dire qu’il recherche l’amour d’un adulte, avant de le rejeter. Brian a aussi des troubles de dyslexie et de disorthophonie qui expliquent ses troubles d'apprentissage.

Il y a quelques semaines, il s’est adressé au tribunal de la jeunesse pour rester en résidence. Il a parlé directement au juge avec une grande maturité.

«J'ai expliqué que ça allait être bien pour moi que je reste ici pour pas que je retourne à la maison tout de suite. Ici, je suis bien puis comme... c'est ici que j'ai fait le plus d'améliorations.»

Lorsqu'il s'est retourné pour regarder dans l’assistance, sa mère qui assistait à l'audience avait déjà quitté la salle. Mais Brian ne s’en fait pas. Pour lui, ce n’est qu’une autre façon pour sa mère de fuir un problème.

Il restera encore au moins un an au centre jeunesse. Il devrait passer une partie du temps des Fêtes chez sa grande sœur, en attendant de renouer avec sa mère. Pour l’instant, elle n'est plus incarcérée, et le garçon a le droit de lui rendre visite de temps en temps.

Comme tous les jeunes de la DPJ, il espère recevoir un cadeau à Noel. Un iPod touch 5 bleu. Brian fait aussi des tours de magie. Mais quand vient le temps de se questionner sur sa vie, il n’y a pas d’hésitation.

«Mon plus grand rêve, ce serait d'avoir comme une vie normale, comme tout le monde à l'extérieur.»