/news/politics

10 000 d'ici la fin de l'année

Ottawa pourrait rater sa cible sur l'accueil des réfugiés

Agence QMI

Le gouvernement fédéral a annoncé mercredi qu’il pourrait ne pas être en mesure d'accueillir, comme prévu, 10 000 réfugiés syriens avant la fin de l’année.

Le ministre de l’Immigration, John McCallum, a indiqué que les conditions météorologiques et l'annulation de vols, entre autres, risquaient de retarder l’arrivée de ces réfugiés en sol canadien.

«Je suis convaincu qu’à la fin de l’année, 10 000 réfugiés syriens auront reçu leur certification à titre de résident permanent. La question est de savoir s'ils seront tous arrivés au Canada avant le 31 décembre», a-t-il déclaré, lors d’une conférence de presse à Ottawa.

Le ministre a mentionné que dans certains cas, les réfugiés avaient besoin de quelques jours supplémentaires pour préparer leur départ, retardant ainsi leur arrivée au Canada.

«Si  jamais un individu, on lui dit que sa famille peut venir ici avec deux jours de préavis, ils ne seront peut-être pas prêts à partir, parce que malgré leur désir de venir ici, ils veulent également dire au revoir à leurs amis», a dit John McCallum.
Le ministre de l'Immigration, qui revient d’un voyage au Liban et en Jordanie, où il a visité les centres d’opérations qui traitent les demandes de Syriens voulant s'établir au Canada, a ajouté qu’il avait bon espoir que le pays atteigne ses «cibles fondamentales bien avant la fin de février 2016».

Les libéraux de Justin Trudeau s'étaient engagés, durant la campagne électorale à accueillir 25 000 réfugiés d’ici la fin de l’année. Une fois élu, le gouvernement fédéral avait toutefois reporté l'atteinte de cette cible au mois de février, tout en garantissant être en mesure d'accueillir un premier groupe de 10 000 Syriens d'ici le 31 décembre.

Le Canada a accueilli jusqu’à maintenant quelque 2000 Syriens.

 

Dans la même catégorie