/regional/quebec/quebec

Pris en charge par la paroisse Saint-Yves

Québec accueille ses premiers réfugiés

Sophie Côté | Agence QMI

COURTOISIE KENNETH ALLAN/AGENCE DES SERVICES FRONTALIERS DU CANADA

La ville de Québec accueillera ses premiers réfugiés syriens dans les prochaines heures. Alors que quelque 300 réfugiés doivent atterrir à Montréal lundi soir, quatre d’entre eux prendront ensuite la route vers la Capitale nationale.

Le cabinet de la ministre québécoise de l’Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, Kathleen Weil, confirme que quatre réfugiés parmi ceux qui arriveront par voie aérienne à Montréal lundi seront pris en charge par la paroisse Saint-Yves de Sillery. Ils convergeront ensuite vers la Vieille-Capitale.

«La Fabrique Saint-Yves est l'organisme qui prend en charge les réfugiés parrainés à leur arrivée et qui s'assure du transport vers la ville de Québec, a précisé par courriel l’attaché de presse de la ministre, Pierre-Olivier Herbert. Les réfugiés parrainés le sont la plupart du temps parce qu'ils ont de la famille ou connaissent des gens au Québec», a-t-il ajouté.

Québec indiquait dimanche que six avions transportant des réfugiés syriens doivent se poser à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau d'ici jeudi prochain.

Chaque vol nolisé doit transporter environ 300 réfugiés syriens, en provenance du Liban ou de la Jordanie.

Ce sont ainsi près de 2000 migrants qui débarqueront à Montréal d’ici la fin de la semaine.

Certains resteront au Québec, tandis que d’autres se dirigeront vers d’autres provinces canadiennes.

La grande majorité d’entre eux sont des personnes parrainées par des proches, des groupes ou par des organismes sans but lucratif.

Une centaine de réfugiés au Québec

Parmi la portion des réfugiés pris en charge par l’État qui feront partie de ces vols, une centaine sont destinés à demeurer au Québec, mentionne le cabinet de la ministre Weil.

«Certains d'entre eux se destinent à la ville de Québec», rapporte M. Herbert, qui n’est cependant pas en mesure d’avancer de chiffres précis pour le moment.

Les réfugiés qui fouleront pour la première fois le sol québécois lundi soir sont destinés à être accueillis à Montréal, Laval et Québec.

Dans la même catégorie