/regional/saguenay

Industrie de la motoneige

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean s'en sort bien

Kate Tremblay | TVA Nouvelles

Le temps doux que connaît le Québec depuis le début de l'hiver fait mal à l'industrie de la motoneige. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est sans aucun doute la région qui tire le mieux son épingle du jeu, même si les conditions ne sont pas optimales.

Entre 90 et 95 % des sentiers sont accessibles, mais ils sont de qualité moyenne. Plusieurs surfaceuses et même certaines motoneiges se sont enlisées dans des sentiers au cours des derniers jours.

Les conditions sont particulièrement difficiles dans les zones humides et marécageuses. La surfaceuse du Club Passe-Partout de Roberval s'est enlisée mercredi, à une soixantaine de kilomètres de Sainte-Hedwidge.

Son opérateur a dû attendre une quinzaine d'heures en forêt avant que des bénévoles viennent le chercher. Il n'a pas été blessé et n'a pas non plus souffert du froid puisque sa cabine était chauffée.

Une surfaceuse du club de motoneige Lac-Saint-Jean s'est aussi enlisée à cinq reprises depuis le début de la saison.

La prudence est de mise dans ces zones et particulièrement sur les cours d'eau.

L'industrie touristique liée à cette activité devrait tout de même bien s'en tirer.

Les clubs ont reçu au cours des derniers jours, de nombreux appels de motoneigistes de l'extérieur de la région qui prévoient venir profiter des joies de l'hiver au Saguenay-Lac-Saint-Jean à défaut de pouvoir le faire chez eux.

Dans la même catégorie